Visite pédagogique de la ferme de l’Abbé Rozier pour nos étudiants de 2ème année

Le 5 novembre dernier, une partie de nos étudiants en 2ème  année de Licence Sciences de la Vie, biologie et humanités, ont quitté le Campus le temps d’une matinée de visite pédagogique à la Ferme de l’Abbé Rozier, à Ecully (69). Trois heures entièrement dédiées à la découverte de ce lieu de maraîchage bio, formation et insertion professionnelle, qui permettent aux étudiants d’aller sur le terrain, de rencontrer des professionnels et de s’imprégner des aspects pratiques des métiers auxquels ils aspirent. Focus sur cette matinée découverte…

Au programme

  1. Première halte aux serres horticoles où les futurs biologistes, chercheurs, ont été poussé(e)s à mener une vraie réflexion éthique autour de la culture des fleurs. Faisant directement écho à l’aspect « humanités » de leur formation, la visite des serres a très vite donné naissance à de riches échanges autour de problématiques liées à l’esthétisme et la saisonnalité des espèces florales, et notamment des espèces modifiées. Des problématiques auxquelles seront, à coup sûr, confrontés nos professionnels de demain.
  2. C’est ensuite au laboratoire de cultures in vitro que nos étudiants ont été accueillis : conditions de stérilité, présentation du matériel nécessaire, processus à suivre pour une analyse de culture in vitro… Ces explications concrètes sont venues faire écho au module de physiologie végétale, au programme des étudiants.
  3. Place à une analyse du paysage en compagnie de Camille Valla, paysagiste de formation, en charge de l’accueil des groupes scolaires à la ferme pédagogique. Un atelier qui a eu lieu en extérieur et où les étudiants ont appris à observer un paysage, écouter l’environnement avec attention, fouler le sol, etc. Très vite, l’attention s’est posée sur des problématiques architecturales, paysagères et écologiques, avec notamment un arrêt autour de l’hôtel à insectes de la Ferme.
  4. Enfin, le reste de la sortie s’est articulée autour de trois ateliers d’une trentaine de minutes chacun :
  • présentation d’un micro-méthaniseur qui a largement retenu l’attention des étudiants citadins déjà sensibilisés à la valorisation des biodéchets en zones urbaines.
  • Découverte de l’aquaponie, une méthode ancestrale venue d’Asie pour des cultures autonomes  sans engrais ni pesticides.
  • Initiation à l’hydroponie ; une culture verticale, sans sol, qui favorise la rentabilité de l’espace.

Et pourquoi ?

Si ces petites sorties sont d’abord l’occasion de prendre un bon bol d’air frais, loin des salles de cours, ce sont aussi des opportunités rêvées pour développer sa curiosité, son sens critique et se tenir au fait des actualités et tendances, en lien direct avec les futurs emplois des étudiants. Ces temps forts, rythmés par des ateliers courts et dynamiques, permettent aux jeunes biologistes de toucher du doigt la réalité du métier afin de mieux s’orienter dans leurs études futures et, pourquoi pas, se découvrir une passion pour les approches terrain.

Une autre visite pédagogique, cette fois-ci en milieu forestier, vient rythmer le programme annuel en invitant les étudiants à décrire un écosystème à travers une approche type de terrain sur une parcelle donnée. Affaire à suivre…

Découvrez
l’actualité de l’ESTBB