Les étudiants de la licence Sciences de la Vie et Humanités sur le terrain : excursion au Couvent Dominicain de La Tourette

Ce jeudi 15 octobre, les étudiants de 2ème année de Licence Sciences de la Vie et Humanités accompagnés par leurs enseignants Alice Leduc et Yoann Besset-Manzoni se sont rendus au Couvent de La Tourette dans le but de découvrir le domaine forestier et l’histoire de cette construction de Le Corbusier. Une journée riche en enseignements !

Une pédagogie axée sur les travaux pratiques

L’ESTBB met les travaux pratiques au cœur de sa pédagogie. La formation Licence Science de la Vie et Humanités est aussi fondée sur ce pilier. C’est dans le cadre de l’unité d’enseignement « physiologie végétale » que la promotion de seconde année est partie en approche terrain au Couvent de La Tourette. Ce dernier, situé à Eveux, constitue l’une des 16 œuvres significatives de l’architecte Le Corbusier (patrimoine mondial de l’UNESO en 2016). Cette sortie était l’occasion de comprendre la gestion du domaine forestier et l’histoire du lieu.    

Un spécialiste pour guider les étudiants

La matinée a été consacrée à la visite du domaine clos de 70 Ha.  La visite est encadrée, guidée et commentée par Christophe Boureux, frère Dominicain, Ingénieur Agronome qui assure la gestion forestière des 50 Ha du domaine. Une gestion sur des critères durables, qui intègrent les aspects sociaux et environnementaux en plus des critères purement économiques. La diversité des parcelles forestières a été présentées aux étudiants : chaque zone est en effet gérée au cas par cas selon l’histoire de la parcelle et les conditions environnementales.

L’après-midi a débuté avec une courte visite du couvent pour découvrir la définition de l’architecture par Le Corbusier : « l'architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière ». Christophe Boureux est intarissable pour illustrer comment cette définition met en jeu les 3 universels que sont le savant (le vrai), le correct (le bien et l’éthique) et le magnifique (le beau). Chacun peut en effet contempler les formes simples (triangles, carrés, cube, cercle, …) ;

les couleurs primaires (vert, jaune, bleu et rouge) et les puits de lumière variés (zénitale, baies vitrées,…) qui font de ce couvent un chef d’œuvre architectural contemporain.

Un cas concret d’étude

L’après-midi s’est poursuivie avec une étude détaillée des différentes parcelles réalisées par les étudiants répartis en petits groupes.

C’est à ce moment que l’approche terrain a réellement démarrée. En effet, en plus d’une observation globale, cette méthodologie intègre la réalisation de cartographies détaillées de la zone, de prélèvements de sols afin d’analyser, d’identifier et de quantifier les espèces végétales présentes et ainsi mieux comprendre toutes les interactions biotiques et abiotiques.

Le travail ne s’arrêtera pas là car les étudiants devront approfondir leur analyse en intégrant les éléments de gestion spécifique de la zone étudiée. Le tout aboutira à un compte rendu qui permettra de comprendre l’histoire et le fonctionnement de la parcelle étudiée.

L’ESTBB tient à remercier le corps enseignant pour l’organisation de cette journée et le frère Christophe Boureux pour ses précieuses explications tant scientifiques que culturelles.

Découvrez
l’actualité de l’ESTBB