Sara, Master Management des biobanques

Témoignage

« Ce que j'ai le plus apprécié durant ce Master ce sont mes deux expériences professionnelles, en M1 et en M2. J'ai aussi beaucoup apprécié la pluridisciplinarité des cours. »

Sara, promo 2016, Master Management des biobanques

Sara castillo témoigne à propos du master management des biobanques

J'ai choisi ce Master pour le mix entre la biologie et les autres domaines, comme l'éthique, la qualité, la gestion de projet… Je ne souhaitais pas faire que de la biologie appliquée après ma Licence, j'ai donc été intéressée par la pluridisciplinarité du cursus.

Un stage chaque année

Durant le M1, j'ai eu l'opportunité de rentrer chez BioMérieux en alternance. Dans un premier temps je devais participer aux activités de la biobanque, qui contient des échantillons humains (sérums, plasmas, selles, urines…). J'ai été très vite autonome sur la gestion pratique des échantillons : entrées, aliquotages, sorties… J'ai aussi organisé le transport des échantillons et j'ai établi des contrats avec des prestataires extérieurs. Cette mission était donc assez technique et logistique.

En M2, j'ai fait mon stage à l'Institut Pasteur du Cambodge. Durant les 6 mois de ce stage, j'ai dû mettre en place une nouvelle biobanque. Cela a impliqué beaucoup de management humain, et notamment de gestion du changement, pour impliquer l'ensemble des acteurs (chercheurs et techniciens européens, cambodgiens, australiens), dans cette biobanque, ce qui était tout nouveau pour eux.

J'ai commencé par faire un état des lieux de ce qui était pratiqué à l'Institut Pasteur, puis j'ai planifié les étapes importantes de la mise en place d'une biobanque. J'ai aussi dû convaincre les équipes des avantages à mettre en place une biobanque. A la fin de mon stage j'ai pu commencer la mise en place concrète, et j'ai aussi recruté la personne qui allait prendre ma suite en tant que coordinateur biobanque pour que le projet continue. J'ai aussi recruté et formé une technicienne cambodgienne.

Mon expérience de M1 chez BioMérieux m'a bien servi : grâce à cette première expérience j'avais une vision très claire du fonctionnement d'une biobanque, et donc du résultat à obtenir en partant de zéro.

Globalement, cette mission de stage était très large, cela m'a permis de toucher à beaucoup de choses. Et elle a été très complémentaire de ma mission de M1.

Un job dès la sortie

En sortie de Master j'ai été tout de suite recrutée, grâce à un contact obtenu en M1 via une offre de stage diffusée par l'ESTBB, que j'ai recontacté en fin de M2. J'ai été recrutée chez Transgène en CDD d'un an, renouvelable ou transformable en CDI en cours d'année.

Chez Transgène, je dois structurer une biobanque d'échantillons humains. Mes deux expériences professionnelles durant le Master ont été déterminantes pour obtenir ce poste : mon année en alternance chez BioMérieux, qui m'a permis de voir comment fonctionne une biobanque industrielle, et mon stage au Cambodge, qui m'a permis de voir les étapes de la création d'une biobanque.

Un diplôme mais surtout une expérience professionnelle et un réseau

Ce que j'ai le plus apprécié durant ce Master ce sont mes deux expériences professionnelles, en M1 et en M2. J'ai aussi beaucoup apprécié la pluridisciplinarité des cours : beaucoup de biologie au début, mais ensuite des cours dans d'autres domaines, très variés : Qualité, management de projet…

Un autre élément très positif a aussi été de pouvoir démarrer durant le Master mon réseau professionnel : la plupart des intervenants sont des professionnels, ils donnent des exemples très concrets et cela permet d'avoir des contacts dans différentes biobanques avant même de débuter dans la vie active. Enfin, j'ai apprécié l'ESTBB pour la qualité de l'encadrement et de l'organisation des enseignements : en cas de souci ou de question on avait les deux responsables du Master qui étaient très disponibles. J'ai vraiment vu une différence importante par rapport à l'université publique où j'ai fait mes études avant de débuter ce Master.