Lise, Master Management des biobanques

Témoignage

« J'ai choisi ce Master pour son côté très professionnel et pour la double compétence, la Biologie et les autres thématiques, notamment le droit et l'éthique. »

Lise, promo 2016, Master Management des biobanques

Lise jacqueroux nous parle du master management des biobanques

Des stages chaque année

En Master 1 j'ai fait un premier stage à Liverpool dans une tumorothèque, et mon deuxième stage au Centre International de Recherche sur le Cancer à Lyon. Ces deux premiers stages étaient donc orientés sur des échantillons humains et sur des missions très scientifiques : récupérer les échantillons issus des blocs opératoires, les préparer et les congeler ; ou encore réorganiser le stockage des échantillons.

Ensuite pour mon Master 2 j'ai voulu une mission portant sur une thématique autre que celle des échantillons humains, avec un aspect moins scientifique, pour me diversifier. C'est pourquoi je suis actuellement en alternance à la Cryobanque Nationale à Paris, qui a pour objectif de préserver des embryons ou des semences d'animaux en voie de disparition en France. J'ai trouvé cette mission grâce à une intervenante qui est venue durant le Master 1 présenter cette biobanque et elle cherchait un étudiant pour une mission d'alternance.

Concrètement dans cette biobanque je m'occupe de la mise en place de la norme NF S96-900,  la norme spécifique des biobanques. Je me plais vraiment dans cette mission orientée "Qualité".

Mon projet professionnel serait de rester sur des missions en Qualité, en France.

Double compétence éthique et biologie

J'ai choisi ce Master pour son côté très professionnel et pour la double compétence, la Biologie et les autres thématiques, notamment le droit et l'éthique. J'ai également beaucoup apprécié les stages qui nous apportent une grande expérience, ainsi que la dimension internationale du Master, le fait de pouvoir partir à l'étranger pour certaines de nos missions. Durant ces deux années, ce qui m'a le plus marqué c'est mon stage à Liverpool : c'était la première fois que je partais à l'étranger, c'est une étape personnelle importante je trouve, c'était très enrichissant.